Ses dates

Share:

Nicolas-Vanier2

1982

Expédition à pied dans les vastes plateaux de Laponie.

1983

Traversé en canoë du Grand Nord Québécquois depuis Shefferville jusqu’a la baie d’Ungava sur les traces des indiens Montagnais.

1983-1984

Au cours de l’hiver, traversée de la péninsule du nouveau Québec-Labrador en chiens de traîneau. Un livre : Grand Nord et un films de 52 min Les coureurs
des bois
pour France 2retracent cette traversée.

1986-1987

Pendant un an et demi, Nicolas et son équipe renouent avec l’histoire des grands pionniers de l’ouest: 7000 km à travers les zones les plus sauvages des rocheuses et de l’Alaska, depuis le
Wyoming jausqu’au détroit de Bering avec 12 chevaux, 24 chiens de traîneaux, un radeau en sapin et deux canoës indiens.
Trois films de 52 min pour France 3 et Canal plus, ont été réalisés sur cette traversée : caravane, Rivières ouverte et Partage des eaux
(ce dernier film a reçu une grande quantité de prix donc cinq grands prix). Retrouvez ces films sur le DVD Chiens des neiges

1988

Deux livres : Le triathlon historique aux éditions Albin Michel et Solitude Nord aux éditions Fernand Nathan retracent sa précédente traversée.

1989

Réalisation d’un film sur la course des trappeurs, pour Canal Plus et d’un reportage photo au cours d’une expédition en canoë à la rencontre du plus grand troupeau de caribous du monde
au Labrador.

1990-1991

Transsibérie. Traversée intégrale du sud au nord de toute la Sibérie. Pendant un an et demi, 7 000km à travers la taïga sauvage. De la Mongolie à
l’Océan Arctique, avec plusieurs moyens de déplacement traditionnels : chevaux, traîneaux à chiens, rennes, poneys, canoës… De cette grande expédition, Nicolas
Vanier a réalisé et co-réalisé 5 films de 26 mn pour TF 1. Réalisé un film long métrage pour le cinéma d’1h35 intitulé Au nord de l’hiver distribué en salles et disponible sur le dvd Le Voyageur du froid. Ecrit un livre
aux Editions Laffont : Transsibérie, le mythe sauvage.

1993

Nicolas Vanier partage la vie d’une famille Evène, éleveurs de rennes et nomades dans l’arctique sibérien. Il raconte cette expérience dans un livre, aux Editions Robert Laffont,
La Vie en Nord : Douze ans sur la piste des trappeurs et réalise un reportage photographique
diffusé dans le monde entier et de nombreuses fois primés.

Mai 1994

Parution de son premier roman : Solitudes blanches
aux Editions Actes sud dont il a co-écrit un scénario pour l’adaptation au cinéma.

1994-1995

Un an avec sa femme et sa petite fille d’un an et demi, à travers les Rocheuses et le Yukon, à cheval, un hivernage dans
une cabane construite de leur main, puis en chiens de traîneau pour un grand périple de 2500 km jusqu’en Alaska. Un
livre : L’Enfant des neiges, chez Actes sud et
un livre illustré Otchum, chef de meute aux Editions de la Martinière. Un long métrage d’1h20 mn intitulé
L’Enfant des neiges , sort en salles le 20 décembre

1996

Un hivernage dans les Montagnes Rocheuse dans le Yukon et participation à la Yukon Quest, la course en chiens de traîneau la
plus difficile du monde. 1600 km à travers le Grand Nord Canadien et l’Alaska.

1997

Trois livres : Un hiver, Nord un album de 380 pages et Robinson du froid aux Editions de la Martinière
et un film, Un hiver de chiens de 52 minutes pour France 3.
1998 : Trois Livres : Le Grand Brame chez J.-C. Lattes,
Destin Nord chez Robert Laffont et Territoire aux éditions de la Martinière. Une réédition
illustré de Transsiberie aux Editions de la Martinière : Taïga.

1998

L’ODYSSEE BLANCHE, La traversée de tout le Grand Nord Canadien depuis Skagway en Alaska jusqu’à Québec, soit
8600 km en moins de cent jours avec son équipage
de chiens de traîneau. Un livre au Editions Robert Laffont :
L’Odyssée blanche et un long métrage
de 90 mn diffusé sur France 3.

1999

Un livre : C’est encore loin l’Alaska… pour Albin
Michel et l’écriture d’un grand roman en deux volumes pour les Editions XO. Mise en place d’une association qui a
pour but de rendre possible aux handicapés moteur la pratique du chien de traîneau.

2000

Sortie chez XO d’un roman saga en deux tomes : Le Chant du Grand Nord. Les deux tomes ont figurés pendant
tout l’hiver sur les listes des meilleures best seller de l’année.
Tome 1 : Le Chant du Grand Nord : Le Chasseur de rêve et tome 2 : Le Chant du Grand Nord : La Tempête blanche.

2001

Un hiver dans le Yukon avec la participation de Nicolas à plusieurs courses de chiens de traîneau longue distance qualificative
pour la Yukon Quest, dont la Quest 250 où il est arrivé 4e.

2002

Participation de Nicolas à la Yukon Quest et début de tournage de son premier film long métrage de fiction : Le Dernier
Trappeur
.

2003

Participation de Nicolas à la Yukon Quest et début de tournage de son premier film long métrage de fiction : Le Dernier Trappeur.

15 décembre 2004

Sortie de son premier long métrage de fiction Le Dernier Trappeur.

8 au 19 janvier 2005

Directeur de la première édition de LA GRANDE ODYSSEE, course de chiens de traîneau se déroulant sur deux sites
Le Domaine des Portes du Soleil et la
vallée de La Haute Maurienne Vanoise sur 160
km chacun et rassemblant les meilleurs mushers européens et mondiaux.

Hiver 2005

L’Odyssée Sibérienne .Départ du Lac Baîkal début décembre 2005
Arrivée fin Mars sur la place Rouge à Moscou.

2009

le 9 décembre 2009 : sortie en salle du film de Loup

2013

L’Odyssée Sauvage : 6000 Km de course dans le froid sibérien
Sortie en salle de Belle et Sébastien le 18 décembre 2013

2014

Progamation sur M6 le 28 decembre du films retracant sont aventure en Siberie.
Sortie du DVD et du livre de L’Odysée Sauvage
En préparation le films tiré de son livre :LʼOr sous la Neige

2015

Fevrier 2015 : Participation a la Yukon Quest.

2017

Mars 2017 : Participation à l’Iditarod

 
Previous Article

l’ Odyssée Sibérienne de Nicolas Vanier

Next Article

L’Odyssée sauvage

Continuez votre lecture avec

2 commentaires

  1. c’est un grand bonheur pour moi de lire les livres de Nicolas Vanier J’aime le grand Nord;puisque je reste à la maison avec mon mari dépendant,Nicolas me fait voyager et je le remercie

  2. Bonjour Marie-Therese, c’est vrai que la lecture et les livres de Nicolas Vanier nous permette de nous évadez tout en restant chez nous.
    Merci de votre petit mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.