Les chiens de traîneau

Share:

Depuis plus de 4000 ans, le chien de traîneau est devenu le compagnon de l’homme ; pour l’aider au début dans ses tâches quotidiennes, puis pour progressivement contribuer à son plaisir de vivre, avant de commencer, au siècle dernier, à partager totalement ses loisirs. Graduellement, l’homme s’est ainsi impliqué au jour le jour dans la vie de ses chiens cherchant à mieux les sélectionner, à les éduquer, à les entraîner et à les nourrir de manière optimale. Non plus pour que simplement ils survivent, mais pour que dans une détente et un effort sportif partagé ils vivent mieux .

chiens traineaux

C’est ainsi qu’au fil des siècles, de simple chasseur, gardien ou animal de bât instinctif, le chien de traîneau a permis à l’homme de devenir membre à part entière de la meute. Et parce que l’homme est ainsi, il a voulu des règles et des compétitions pour que le loisir devienne sport et le compagnon un athlète, lui-même devenant un membre d’un monde fascinant : celui des « MUSHERS » .

Les 5 races principales de chiens de traîneau

Il existe 5 races de chiens nordiques. Seuls les 4 premiers sont reconnus par le LOF ( Livre des Origines françaises )

  • Le Samoyede
  • Le Malamute d’Alaska
  • Le Groenlandais
  • Le Husky de sibérie
  • L’Alskan husky

Le Samoyede

IL a été le premier chien nordique connu du grand public. Ses origines remontent sans doute a l’ère préhistorique, par le biais de la tribu des samoyèdes qui peuplait les hauts plateaux iraniens.
Un Samoyède a été enregistré au livre des origines françaises (LOF) pour la première fois en 1932.
Il est élégant, il évoque la robustesse , la grâce et l’agilité.
Il est de couleur blanche, crème ou blanc et biscuit. Il a le poil bien fourni, lourd, souple et dense qui doit former une collerette autour du cou et des épaules.
Il mesure en moyenne 57 cm pour les mâles et 53 cm pour les femelles. Ses yeux sont marron foncé, bien écartés, légèrement obliques et en forme d’amandes.
Le Samoyède est un chien très attachant de par l’affection qu’il témoigne à l’homme. Il n’est pas un chien de meute et supporte mal l’isolement en chenil.

Le Malamute d’Alaska

« Malamute » est le dérivé du nom d’une tribu, les Mahlemuts, Indiens du nord-ouest de l’Alaska, qui utilisaient ce chien pour leurs déplacements.
Un premier sujet a été enregistré au LOF en 1969, la première portée est née sur le territoire français en 1976.
Le Malamute est vigoureux et bien bâti, il a l’apparence d’un loup. Il a une épaisse fourrure autour du coup. Il peut être de couleur gris claire à noir mais toujours avec du blanc sur le ventre, son poil est épais et dure.
Il mesure en moyenne 63.5cm et pèse environ 38 kg pour les mâles et 58.4 cm et 33kg pour les femelles.
Ses yeux sont bruns en forme d’amande.
Le malemute est affectueux, intelligent et amical. Il est joueur quand on l’y invite. Il ne sera jamais un chien de défense ou d’attaque. Fait pour vivre en meute, mais assez indépendant. Il nécessite une éducation assez ferme, et n’est pas le « chien d’un seul homme ».







Le Groenlandais

Issu du chien esquimau du Groenland, il a été le compagnon des chasseurs migrant des confins de la Sibérie pour s’établir au Groenland. De tous les chiens de traîneau, il est le plus brut, compte tenu de la sélection impitoyable dont il a été l’objet.
Il a été le premier chien de traîneau introduit en France, mais la race y est encore peu représentée.
Le groenlandais est un chien très fort, bâti pour le travail et l’endurance. Il peut être de couleur unie ou particolores, il a le poil serré, droit et rude, court sur la tête et les pattes, long sur le corps et sur le dessus de la queue.
Il mesure en moyenne 60 cm pour les mâles et 55 cm pour les femelles. Il a les yeux placés en oblique et foncés.
Le Groenlandais a un caractère rude, habitué aux conditions de vie difficiles, il n’est en aucun cas un chien d’appartement. Fugueur, il retrouve son instinct de chasseur après avoir pris le large. Chien de meute, il a besoin d’autorité. Il se montre cependant doux et sociable envers l’homme.

Le Husky de sibérie

C’est le chien de course par excellence, le plus rapide, le plus répandu et le plus doux des chiens nordiques. « Husky » signifie entourer, il est originaire de Nord-Est sibérien, ou il a été élevé par les Chukchis. C’est un chien de travail à la démarche légère, vif et élégant. L’équilibre de ses proportions reflète puissance, vitesse, et endurance. Il a le poil double et de longueur moyenne, il n’est jamais long. Il mesure de 53.5 à 60 cm et pèse de 20.5 à 28 kg pour les mâles et de 50.5 à 56 cm et 15.5 à 23 kg pour les femelles. Il a les yeux en amande et légèrement en oblique de couleur bleue.
Le Husky est un compagnon des plus attachant. Sociable et indépendant. C’est un chien de meute, il a le sens de la hiérarchie. Malicieux, joueur, costaud et énergique. Plus chat que chien.

 

L’Alskan Husky

Il appartient à la population de chiens attelés la plus importante de par le monde. Avec lui, la notion de race disparaît quelque peu. Ce nom de « Alaskan Husky » est réservé aux chiens de type nordique, vivant à l’origine en Alaska, et n’entrant pas dans le cadre des races nordiques enregistrées. Ils ont été sélectionnés pour leur résistance aux conditions climatiques. Il n’existe aucun standard morphologique en ce qui les concerne.

 

D’après le livre « Les voyageurs du froid – chiens de traineaux» de Dominique Cellura. édition Hoëbecke
Voir Les voyageurs du froid – chiens de traineaux

Lectures conseillées

Previous Article

les croyances autour des aurores boréales

Next Article

L’histoire des chiens de traîneau

Continuez votre lecture avec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *